Le zéro déchet se généralise :
Les marques testent le choix en vrac


Jusqu'à présent, le consommateur soucieux d'éviter les emballages fait ses courses dans des commerces spécialisés. En raison de la popularité croissante de ceux-ci, mais aussi à cause de nouvelles législations et des engagements volontaires, les enseignes grand public proposent davantage des choix sans packaging en "libre-service". Les marques aussi sont de plus en plus nombreux à s’y mettre, notamment sur le marché français, qui a pris l'initiative en matière de législation. Retour sur quelques initiatives de "vrac pour les marques" et les présentoirs vrac.

source

1500 mots
#zerodechets #merchandising #marketing


Le 11 octobre 2021, pour donner suite à l'une des recommandations de la convention citoyenne pour le climat, la France adopte la loi contre le gaspillage et en faveur de l'économie circulaire. Cette étape importante dans la lutte contre la pollution va au-delà de la directive européenne sur les plastiques à usage unique (SUP) et les ambitions volontaires des enseignes dans d'autres pays.

La loi sur l'environnement vise clairement à remettre en question la consommation dans les modes de vie actuels. En promouvant des offres sans emballage, elle impose une réduction réelle et permanente des emballages superflus en alimentaire et autres.

―――
"Mettre en place progressivement une obligation de l’implantation du vrac dans tous les magasins et l’imposition d’un pourcentage aux centrales d’achat.", consommer - convention citoyenne pour le climat (source)
―――

Les lieux d'achat privilégié des courses alimentaires, les moyennes et grandes surfaces +400 m2, seront obligés de supprimer progressivement les emballages à usage unique et de consacrer un cinquième de leur surface pour permettre aux clients d'acheter en utilisant leurs propres contenants réutilisables.

Avec la révolution du vrac au coin de la rue, les noms connus sont de plus en plus nombreux à expérimenter les modèles économiques pour ce nouveau marché. Qu'est-ce que le zéro déchet et quels en sont les avantages ? À quelles questions les marques tentent-elles de répondre à travers leurs expérimentations ?

Avant de continuer

Depuis plus de 25 ans, nous déployons notre imagination et notre savoir-faire industriel pour aider les marques et des enseignes à sublimer leurs offres et à développer la communication en point de vente. À l’affût des nouvelles tendances, nous proposons des PLV spécifiques réalisées en multimatériaux (bois, métal, plastique…). Pour y parvenir nous nous imprégnions de l’environnement de marque et prenons en compte des contraintes techniques, esthétiques et budgétaires afin de proposer des mobiliers permanents et 100%-sur-mesure.

Qu'est-ce que le zéro déchet et quels en sont les avantages ?

source

Le zéro déchet ou les courses en vrac sont une forme de commercialisation d'une offre non emballée. Si ce type de consommation demande une certaine organisation, l'idée est simple : les clients apportent leurs propres contenants au magasin, où ils les remplissent de marchandises en vrac, tels que des légumes, des fruits, des pâtes, des noix, du riz ou autres. L'objectif est réduire les déchets d'emballages et de limiter le gaspillage.

Les centrales d'achat achètent les marchandises en vrac des fabricants. Ceux-ci les livrent par grandes quantités et non en doses prêtes à la vente. L'offre est vendue au poids, et chaque client achète la dose dont il a besoin. Ça évite le gaspillage alimentaire ou permet d’adapter les achats à son budget. Outre les bénéfices pour l'environnement, la portionnabilité est bonne pour le portefeuille.

Recharge des céréales Kellogg's dans les supermarchés

Kellogg's expérimente le zéro déchet dans huit supermarchés français. Pour un matin réussi et faire le plein d’énergie, avec ce présentoir vrac en linéaire "Bar à Céréales" le spécialiste des céréales propose six recettes, dont trois affichent le nutri-score A et sont sans colorants ni arômes artificiels.

source

Spécialement conçue pour cette gamme, cette communication attractive appelle le regard. Les codes utilisés, notamment le 100% naturel, collent bien à l’image de la gamme. Améliorer son image en termes de durabilité était clairement sur la liste des souhaits de Kellogg's.

Distributeur de yaourt Faire Bien chez Day-by-Day

Faire Bien, la marque de yaourts équitables et bio du groupe Danone, est distribuée en commerces bio. Après un premier pilote en 2019, la marque reprend les tests de son distributeur dans cinq magasins Day-by-Day, l’enseigne spécialisée de la vente en vrac.

source

Concilier le plaisir d’un produit frais et naturel, et réduire le gaspillage alimentaire en achetant la quantité juste. Faire bien propose un mode de consommation innovant et responsable.

Heineken teste la bière en vrac chez Monoprix Montparnasse

source

Chez Monop, le supermarché de la vie parisienne, Heineken analyse un dispositif automatique qui permet aux clients d’acheter une pression fraîche et locale à emporter. Selon le brasseur, ce mode de consommation innovant est plus que durable, le distributeur augmente la perception de la qualité.

Les bouteilles consignées sont en verre, elles ont une capacité de 950 ml. Le dispositif propose trois bières de la brasserie artisanale Gallia. Le client ouvre une trappe et dépose la bouteille. En une minute seulement le distributeur la remplit. Ensuite, le client la ferme lui-même avec un bouchon et y colle une étiquette avec un code-barres.

Fromageries Bel teste Babybel Bio non emballé

source

Le petit fromage emblématique Babybel pour toutes les occasions est vendu en filets de 6, 12 ou 18, chaque pièce étant emballée dans un film plastique.

Le fabricant a d'abord testé une offre non emballée dans six points de l’enseigne Day-by-Day. Depuis octobre 2021, Bel propose l'offre sans emballage de sa variante bio dans 23 points du géant Intermarché.

Sans le filet et sans le film, la marque est absente. C'est pourquoi Bel a developpé un présentoir vrac qui apporte un soutien supplémentaire à l'expérience marque.

Point de recharge Body-Shop : simple comme 1, 2, 3.

Avec ses irrésistibles présentoirs vrac pour un ensemble de 12 shampooings, gels douche et savons liquides, les boutiques Body Shop sont prêtes pour la révolution des recharges.

Body-Shop rend son offre le plus durable facile, pratique et accessible. Entrez, prenez une bouteille en aluminium rechargeable, (re)remplissez, (re)étiquetez, (re)utilisez et répétez. Non seulement la recharge est bonne pour la planète, mais aussi pour les portefeuilles.

source

Après son test concluant en 2019, la station de recharge est déployée tout au long de 2021 dans 400 magasins, et l’enseigne en lancera 400 autres en 2022.

Ecover rend les recharges des produits d’entretiens plus accessibles pour tous

source

Réutilisez votre emballage Ecover jusqu'à 50 fois et rechargez-la facilement avec des lessives, des adoucissants et des nettoyants multi-usages. Vous économiserez du plastique et des frais.

Rechargez des grains de café chez Jumbo

Le géant néerlandais Jumbo a récemment introduit dans deux magasins un présentoir vrac pour des grains de café. La marque LaPlace a créé un mobilier luxueux en utilisant des contenants de couleur dorée. L'offre se compose de sept types différents de grains de café provenant du monde entier. Ils peuvent être moulus immédiatement.

M&M'S : qui a dit qu'un présentoir vrac ne devait pas être fun ?

Le marque M&M'S est l'un des précurseurs en matière du vrac. Dans des stations-service, des cinémas ou dans le concept store, les gourmands pouvaient déjà créer leur propre mélange de couleurs préférées. Des présentoirs vrac colorés soutiennent ce modèle d'achat irrésistible. M&M'S avait prouvé que le vrac peut aussi être fun et créer une expérience inoubliable avec une marque.

En 2022, le géant du chocolat s’est associé à Carrefour pour lancer le premier présentoir vrac de M&M’S en grande surface.

Conclusion

Dans la grande distribution les emballages sont nombreux. Etant donné la prise de conscience et des consommateurs à la recherche d'alternatives, les enseignes grand public développent la distribution en vrac. C'est ainsi que le vrac se place au cœur des pourparlers entre elles et leurs fournisseurs stratégiques, les géants des FMCG.

Comment les marques peuvent-elles éviter que leur offre soit perçue comme générique ? Les mêmes marges seront-elles générées si le modèle de vente change ? Qu'en est-il de l'hygiène et de la sécurité alimentaire ? Et si l'emballage disparaît, les marques trouveront-elles encore des moyens de marketing produit ? Comment réaménager au mieux les linéaires ? Quelles sont les dimensions idéales du présentoir vrac sans risque de cannibalisation des produits emballés ? Quels investissements sont nécessaires ? Et surtout, comment les clients réagissent-ils au choix en vrac de leurs marques préférées ?

Oct. 2022

Souhaitez-vous développer le choix non emballé en grande distribution ? Nous serons ravis de vous accompagner dans le développement de votre présentoir vrac, comme toujours adaptés à votre context et à votre marque. Contactez-nous !

Ce site utilise des cookies pour améliror votre expérience.  En savoir plus
J’accepte